Be My Eyes : une application pour aider les déficients visuels

Utiliser son smartphone pour aider les personnes déficientes visuelles : c’est le principe de l’application Be My Eyes. Nous l’avons testé pour vous !

Les outils numériques nous accompagnent désormais au quotidien et viennent nous faciliter la vie dans de nombreux domaines. On trouve notamment des outils et services destinés à accompagner les personnes en situation de handicap, comme l’application pour smartphones Be My Eyes.

L’application permet de « prêter ses yeux » à celles et ceux qui ne peuvent plus voir. Une fois installée sur votre téléphone, vous pouvez recevoir des appels vidéos d’utilisateurs malvoyants qui cherchent à résoudre un problème pratique : connaître la couleur d’un vêtement, décrire une photographie, lire une date de péremption sur un emballage…

Nous l’avons essayée. Quelques jours après avoir installé l’application, nous avons reçu un premier appel : une utilisatrice du service faisait du tri dans son linge et nous a demandé de décrire la couleur d’une dizaine de draps. L’échange a duré quelques minutes, le temps de répondre à ses questions.

L’outil est très simple à utiliser, il suffit de l’installer (gratuitement), de renseigner son nom et les langues parlées et… c’est tout ! Il n’y a plus qu’à attendre la notification d’un premier appel.

C’est le Danois Hans Jørgen Wiberg qui a imaginé cette application. Atteint du syndrome d’Usher, il commence à perdre la vue à 25 ans et décide alors de s’impliquer dans des associations d’aide aux malvoyants.

Il apprend alors que des personnes déficientes visuelles utilisent des applications vidéo telles que Skype ou Facetime pour se faire aider par leurs proches. L’outil est très pratique, mais ces utilisateurs ont le sentiment de déranger constamment leurs contacts avec leurs demandes.

Lui vient alors l’idée de créer un système d’entraide basé sur une large communauté de volontaires. Il soumet cette idée lors d’un Startup Weekend et fait sensation : une équipe de développeurs se met rapidement au travail pour développer l’application qui sortira en 2012.

L’application Be My Eyes compte aujourd’hui 1 521 210 volontaires enregistrés au service de près de 90 000 utilisateurs dans le monde, dans plus de 180 langues.

Elle invite d’ailleurs les volontaires à être patients : les appels peuvent être rares au vu du ratio entre aidants et bénéficiaires. L’appel d’une personne malvoyante est d’ailleurs transmis à plusieurs volontaires simultanément, et la connexion prend généralement une petite minute.

Si vous souhaitez rejoindre la communauté Be My Eyes, vous pouvez télécharger l’application :

Attention à ne pas confondre avec l’application Be My Eye (sans S), dont l’objectif « similaire » est de réaliser des missions de vérifications pour le compte d’entreprises.